Les techniques de culture

« Quelque soit la façon de cultiver, chaque geste doit être réfléchit en se posant la question: est ce que je vais dans le sens de la nature? »

Sommaire

Le Paillage Naturel
L’arrosage ‘goutte à goutte’
Rotation de culture ou assolement triennal
Association de plantes compagnes
Amendements naturels
Stimulation et fortification des plantes
Les influences extérieures sur le potager

Le Paillage Naturel

La terre est rarement à nue dans son état naturel et ce n’est pas pour rien!

Les rôles d’une bonne couverture du sol :

 Limiter la pousse des adventices ou ‘mauvaises herbes’! La germination de nombre d’espèces d’annuelles sera inhibé mais les plantes vivaces comme les chardon, liseron, et chiendent finiront quand même par percer les paillage!
La protection de vie du sol en fournissant un nid douillet à ses hôtes.
Le maintien d’une humidité constante ce qui permet d’éviter le dessèchement de la plante pendant les heures très chaudes en journée d’été(donc économie d’eau d’arrosage).
Devient nourriture pour la vie du sol en fin de cycle de culture quand on la mélange à la terre sur les premiers centimètres.
Maintient de la structure des sols sableux et limoneux, notamment lors de fortes pluies.
Protection contre le pourrissement: au contact du sol, certains fruits ou légumes peuvent pourrir en cas d’excès d’eau ou d’humidités, en particuliers les cucurbitacées, ou les petits fruit comme les fraises.

L’arrosage ‘goutte à goutte’

Outre le fait d’optimiser l’arrosage au pied des plants et de réduire énormément sa consommation d’eau, le goutte à goutte permet d’éviter l’apparition des maladies notamment les maladies cryptogamiques (champignons).

 

 

Rotation de culture ou assolement triennal

Une plante est un organisme vivant qui, à l’image de ses semblables possède son propre métabolisme pour fabriquer de l’énergie et produire des déchets.
Il faut donc éviter de cultiver une même espèce au même endroit 2 fois de suite pour ne pas épuiser le sol en éléments nutritifs et pour ne pas saturer le sol en déchets dû au métabolisme de la plante, ce qui pourrait à terme déséquilibrer l’équilibre dynamique nutriments/bactéries/mycélium.

 

Association de plantes compagnes

Les plantes vivent en symbioses avec les bactéries le mycélium, et leur cohabitation est basée sur l’échange mutuel, à l’image de notre flore intestinale.
Les bactéries se situent dans le voisinage proche du système racinaires des plantes et leur fournissent des nutriments, et la plante synthétise du glucose pour nourrir les bactéries.

Amendements naturels

Copeaux de bois broyés (BRF)

Le BRF est un le moyen le plus rapide pour faire de l’humus!
La technique s’inspire de la forêt qui n’a pas besoin d’être entretenue pour créer ni entretenir un sol vivant, souple, et fertile, où végétaux, mycélium et bactéries co-existent en harmonie.

 

 

 

Fumier de cheval à composter

Le fumier animal est la décomposition de déjections animales et de litière végétale, souvent de la paille. Il constitue est un bon apport de matière azotée et de nutriments pour le sol (azote, phosphore, potassium…)

En fonction de son origine (cheval, vache, mouton, poule, etc…) il aura des propriétés plus ou moins nutritives et ameublissant.

Stimulation et fortification des plantes

L’idée est de stimuler et renforcer le système immunitaire des plantes, plutôt que d’utiliser des chimères(agriculture chimique…).
L’utilisation de plantes locales est idéal: ortie, consoude, thym, etc… En purin ou en décoction, le mode de préparation dépendra de l’usage à faire.

Les influences extérieures sur le potager

La Lune
L’influence de la lune a un rôle majeur sur les plantes. Quelques rappels avant tout…
La lune influence les marées par les forces d’attractions gravitationnelles qu’elle exerce sur la terre, et plus généralement, sur tout ce qui contient de l’eau. Or, le vivant est constitué souvent à plus de 70% d’eau, l’être humain compris!
Plusieurs facteurs influencent pendant la progression de la lune :
La lune croissante ou décroissante
La lune montante ou descendante
Elle correspond à la montée ou à la descente de sève, énergie vitale des végétaux.
En lune montante,on fait les semis et les greffes, l’énergie est centrifuge et va dans les parties aériennes.
En lune descendante,on plante car l’énergie va dans les racines de la plante et permet un meilleur enracinement.
Les points particuliers: nœuds lunaires, apogée et périgée, éclipses